SOCIAL

Fiscalité: ma réponse à l’article des Echos

Vous l’avez peut-être lu, un article est paru le 11 septembre dans le journal Les Echos, titrant « L’imposition des Français de l’étranger, la nouvelle bombe fiscale à retardement ». Il y est question de la réforme fiscale à venir, visant à harmoniser les taux d’imposition des résidents et non-résidents.

Vous trouverez ma réponse à cet article dans le communiqué de presse suivant.

Une réforme inaboutie

En insérant une progressivité, comme c’est déjà le cas pour les résidents fiscaux français, cette réforme fera baisser la pression fiscale de la grande majorité des foyers, et plus particulièrement les plus modestes.

Toutefois, elle reste inaboutie. Je suis toujours à l’oeuvre pour y insérer certaines de mes propositions. Je me bats notamment toujours pour une suppression des prélèvements sociaux sur les revenus immobiliers des non-résidents, même en dehors de l’Espace Economique Européen, ainsi qu’une harmonisation des déductions d’impôts possibles entre résidents et non-résidents.

Je vous invite à relire quelques-uns de mes articles sur lesquels je précise ma position sur le fiscalité et les prélèvements sociaux pour les non-résidents:

CSG, impôt sur le revenu, pourquoi je ne suis pas pleinement satisfaite…

CSG/CRDS – Un nouvel espoir déçu…

Fiscalité : ce qui va (vraiment) changer

Remettre à plat la fiscalité des Français de l’étranger

Partager cette publication :

ARTICLE PRÉCÉDENT :

«

Commentaire

3
Leave a Reply

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
AntoineThierry Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Retrouvez ma prise de position et mon communiqué de presse sur mon site à l’adresse suivante… […]

Thierry
Invité

Ne faisons pas de discours oiseux : Les Echos ont raison, bien que vous ne vouliez pas l’entendre, mais attendons les avis d’impôts de 2020 pour voir qui a raison.

Antoine
Invité
Antoine

Bonjour Madame, Je tiens à vous rappeler que pour les salariés non-résidents ainsi que les retraités cette réforme va significativement alourdir leur fiscalité. Vous semblez n’avoir que le prisme des français qui partent à l’étranger alors que parmi les personnes ayant des revenus d’origine française, une majeur partie sont des nationaux frontaliers (Belgique, Allemagne, Italie …) et ne sont ni des nantis et n’auront de toute façon pas la possibilité de bénéficier de quelques déductions fiscales que ce soit. Je suis moi même résident Belge depuis 10 ans et j’ai travaillé 6 ans en Belgique avant de trouver un poste… Lire la suite »

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils