Sur la proximité

Renforcer le lien de proximité avec la France et les élus

Cela ne fait aucun doute, l’expatriation est une expérience unique et enrichissante qui apporte énormément à tous nos concitoyens ayant fait ce choix de vie à un moment ou un autre. Si nous souhaitons que cela puisse également apporter à notre pays, il est essentiel que nos concitoyens vivant à l’’étranger se sentent accompagnés, soutenus et suivis par leur patrie, et ce indépendamment de leur lieu de résidence, leur activité, ou de leur situation familiale. Or, force est de constater qu’aujourd’hui ce lien se retrouve mis à mal : accompagnement insuffisant de l’administration française lors de l’installation dans le pays d’adoption ou lors du retour en France, complexité des démarches administratives, manque d’information sur les droits des Français de l’étranger et surtout la méconnaissance du rôle des élus locaux représentants (députés, sénateurs, conseillers consulaires) et de leurs instances représentatives, nombreuses sont les carences qui poussent certains de nos compatriotes à se sentir délaissés, voir abandonnés par un pays pour lequel ils perdent peu à peu leur sentiment d’appartenance.

Pour mettre fin à cette dégradation du lien affectif avec leur pays, les Français vivant à l’étranger ont besoin de solutions concrètes, efficaces et pérennes.

Redonner aux Français de l’étranger leur place dans la Cité

C’est un cliché souvent répété en métropole : les Français de l’étranger ne votent pas, et n’ont pas de vrai sujet d’inquiétude à part la fiscalité. Or nous savons tous à quel point cela est faux et réducteur ! Ce que démontrent les taux d’abstention aux présidentielles ou aux législatives est avant tout une méconnaissance du fonctionnement des instances représentatives auxquelles les Français de l’étranger ont accès, et surtout un manque criant de solutions efficaces et peu coûteuses pour augmenter les taux de participation. Pour lutter contre ceci, nous devons commencer par :

  • Instaurer le vote électronique pour toutes les élections
  • Redéfinir le rôle des élus consulaires en leur donnant plus de prérogatives, notamment sur les sujets culturels et économiques, ce qui signifie aussi dépasser son seul rôle consultatif
  • Mettre en place d’une plateforme numérique dédiée à la communication entre conseillers consulaires et les Français de l’étranger
  • Redéfinir le rôle de l’AFE
  • Optimiser l’articulation des acteurs AFE/ Élus/ Parlementaires/ Gouvernement

Améliorer le contact avec l’administration française et les représentations consulaires

Encombrés de nombreuses étapes, aller-retour et procédures, les démarches administratives qui forment partie de la réalité de l’expatriation sont une des plus grandes sources de frustration pour nos compatriotes cherchant à obtenir ou renouveler des documents officiels. Or ce fléau n’est pas imputable à nos équipes consulaires qui entre la croissance des populations expatriées et recoupes budgétaires se trouvent souvent mises à mal face aux excédents en demande. Il nous faut donc trouver des solutions qui puissent améliorer les procédures tout en allégeant la charge de travail de nos équipes consulaires. Quelques pistes pour cela :

  • Permanences hebdomadaires en dehors des horaires d’ouvertures habituels
  • Développement des tournées consulaires
  • Développement d’une plateforme numérique unique regroupant à la fois :
    • Les démarches administratives françaises
    • Les initiatives citoyennes : mentorat, partage d’expériences, de connaissances, réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *