Actualité du Gouvernement et du Parlement / Grand Débat

Pour le climat, faisons le pari de la démocratie

Depuis le 26 août a débuté un processus inédit en France: la mise en place d’une convention citoyenne pour le climat composée de citoyens tirés au sort. Explications…

Une idée qui rassemble

L’idée d’une convention citoyenne pour le climat était une proposition forte retenue à l’issue du Grand Débat. Elle a émergé à la demande de personnalités très diverses. Parmi elles, la figure des gilets jaunes Pricilia Ludosky, le réalisateur Ciryl Dion, très impliqué sur les questions climatiques, ou encore Laurence Tubiana, ancienne ambassadrice pour les négociations de la COP21.

150 citoyens tirés au sort

La méthode est inédite en France et représente un exercice démocratique très intéressant. Le principe: tirer au sort 150 citoyens français qui seront invités à travailler ensemble à l’élaboration de solutions pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. L’objectif affiché par la France est de -40% d’émission à l’horizon 2030.

C’est l’institut de sondage Harris Interactive qui sera en charge du tirage au sort. Tout au long du mois de septembre, 30.000 appels téléphoniques seront passés à des Français, sur des lignes fixes et mobiles, en respectant au maximum la représentativité des Français. Le sexe, l’âge, le niveau d’étude, et la répartition géographique des répondants seront notamment pris en compte. La participation des personnes sollicitées n’est pas obligatoire.

Comment va se dérouler la convention?

L’organisation de la convention sera pilotée par un comité d’organisation animé par le Conseil Economique Social et Environnemental. le Ministère de la Transition écologique et solidaire sera notamment associé à ce comité.

A partir du mois d’octobre, les 150 citoyens participant à la convention seront invités à participer à des auditions d’experts sur les questions climatiques, afin de leur offrir à tous un corpus de connaissances scientifiques sur les sujets qu’ils auront à traiter. Viendra ensuite la période de réflexion et l’élaboration collective de propositions.

Les proposition qui émergeront de cette convention, selon leur nature, pourront être appliquées directement, soumis à un referendum, ou discutées au Parlement.

Les frais de déplacement, d’hébergement, de garde, seront pris en charge, afin que chaque citoyen parte avec les mêmes chances matérielles de faire entendre sa voix. Une indemnité de 86,24 euros ainsi qu’une indemnité de perte de salaire sont également prévues.

L’atelier des idées

Avec l’action sur le climat, la modernisation de notre système démocratique était une demande forte du Grand Débat National.

Le souci d’une plus grande horizontalité dans l’exercice du pouvoir a toujours été de l’ADN de mon mouvement politique, La République en Marche. Que vous soyez marcheurs ou non, je vous invite à découvrir ou redécouvrir la plateforme « L’atelier des idées » qui permet aux citoyens de nous faire part directement de leurs idées et propositions pour la France. Vous pourrez également y enrichir les propositions des autres ou voter pour les idées qui font sens pour vous.

Partager cette publication :

Commentaire

1
Leave a Reply

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] dans l’agenda du Parlement et du Gouvernement, en témoigne l’initiative de la Convention citoyenne pour le climat qui a lieu […]

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils