Entreprises / Mobilité Inter

La France s’engage pour promouvoir l’œnotourisme

Information intéressante pour tous les professionnels du vin et du tourisme de notre circonscription, le gouvernement souhaite aller plus loin dans le développement de l’œnotourisme.

Un label pour l’œnotourisme

« Vignobles & Découvertes », kézako ? Il s’agit d’un label créé en 2009 et attribué par Atout France (l’agence de promotion internationale de la destination France) après recommandation du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme. Ce label est décerné à des destinations à vocation touristique et viticole proposant une offre de produits touristiques significative (hébergement, restauration, visite de cave et dégustation, musée, évènement,…). Ce label vise à la fois à promouvoir les territoires viticoles français, à organiser leur offre générant croissance durable et création d’emplois ainsi qu’à améliorer la qualité de l’accueil. Bien entendu, l’objectif est aussi faire la promotion de l’ensemble des acteurs du secteur.

Une nouvelle feuille de route pour « Vignobles & Découvertes » 

Dans cette perspective, M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a réuni les représentants des destinations labellisées « Vignobles & Découvertes », le 26 avril à Paris. Il a appelé les destinations concernées : « à se fédérer au sein d’une association, dont le but serait de mieux coordonner leurs actions, s’agissant notamment de la promotion à l’international ». À ce titre, il a sollicité M. Hervé Novelli, ancien ministre et président du conseil supérieur de l’œnotourisme, pour préparer une nouvelle feuille de route autour de quatre axes prioritaires : la formation, la structuration de l’offre, la promotion et l’évolution du cadre juridique. En outre, il annoncé l’organisation par Atout France en octobre 2018 des premières assises nationales de l’œnotourisme.

L’Asie : un marché d’avenir pour le vin français

Si le Japon faisait figure de précurseur en la matière, la Chine est aujourd’hui une véritable locomotive pour nos exportations de vin. En 2016, les exportations de vins français vers l’Empire du milieu ont augmenté de +8.9% en volume et +9,9% en valeur. En incluant Hong Kong, la Chine est désormais et depuis 2014 le troisième client de la France pour les vins après les États-Unis et le Royaume-Uni et devant l’Allemagne. En 2016, la France a exporté en Chine et à Hong Kong pour 1,39 milliard d’euros de boissons alcoolisées ! L’Asie du Sud-Est et l’Inde sont également des marchés plein de promesses. C’est pourquoi, je crois que toutes les initiatives en matière de promotion du vin et de ses territoires sont les bienvenues pour les acteurs de notre circonscription et pour renforcer notre soft power. 

 

Partager cette publication :

Commentaire