Actualité du Gouvernement et du Parlement

Un plan pour la protection de l’enfance

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfants, le secrétaire d’Etat Adrien Taquet a présenté un plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants. Vous trouverez ci-dessous la liste des axes défendus dans ce plan. Ces propositions sont ambitieuses, cohérentes, et répondent à des besoins réels. Un regret cependant pour moi: l’absence de référence à la protection des enfants français en mobilité internationale.

  1. Investir le temps périscolaire en s’appuyant sur les associations.
  2. Renforcer la prévention des violences sexuelles à l’école.
  3. Porter aux parents des messages de prévention avant même l’arrivée de l’enfant.
  4. Renforcer les moyens du n° enfance en danger/119 : objectif zéro appel sans réponse.
  5. Améliorer le travail en réseau des professionnels et renforcer les cellules de recueil des informations préoccupantes.
  6. Déployer des unités d’accueil et d’écoute spécialisées dans l’ensemble du territoire.
  7. Désigner des équipes pédiatriques référentes pour repérer, constater les violences et prendre soins des mineurs victimes.
  8. Organiser des formations communes dès 2020 pour renforcer la coopération entre professionnels de terrain.
  9. Renforcer la répression contre les auteurs condamnés pour des faits de consultation habituelle, acquisition ou détention d’images pédopornographiques.
  10. Garantir un contrôle systématique des antécédents judiciaires des professionnels exerçant une activité au contact habituel d’enfants.
  11. Mieux lutter contre la maltraitance et les violences en établissements.
  12. Lutter contre l’exposition des enfants à la pornographie.
  13. Lutter contre les violences sexuelles dans le milieu du sport
  14. Garantir à chaque enfant victime une évaluation de ses besoins et l’accès à un parcours de soins gradués.
  15. Création de cinq nouvelles unités spécialisées dans la prise en charge du psycho-traumatisme dès 2020.
  16. Réunir en 2020 les comités locaux d’aide aux victimes au format « lutte contre les violences faites aux enfants ».
  17. Expérimenter un numéro unique d’écoute et d’orientation pour les personnes attirées sexuellement par les enfants pour éviter le passage à l’acte.
  18. Développer la recherche pour évaluer les actions de lutte contre la récidive.
  19. Renforcer les données sur les violences subies dans l’enfance.
  20. Mieux déceler les morts d’enfants de 0 à 6 ans résultant de violences intrafamiliales.
  21. Soutenir l’Observatoire des morts inattendues du nourrisson.
  22. Appréhender les nouvelles formes de prostitution des mineurs.

Partager cette publication :

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils