À la une / Commission des affaires étrangères / Journal de bord / Mes déplacements

Sceller un pacte fort entre l’Inde et la France

Du 9 au 12 mars, la visite d’État du Président Macron avait pour objectif de consolider le partenariat entre nos deux pays. Ce déplacement donnait suite à la visite du Premier ministre, Narendra Modi à Paris au mois de juin 2017. Membre de la délégation française, j’ai contribué – à mon échelle – à dynamiser nos relations avec le deuxième pays le plus peuplé au monde.

Un partenariat stratégique renforcé

Ce déplacement avait été organisé à l’occasion du vingtième anniversaire du partenariat stratégique entre la France et l’Inde. Ainsi, les deux dirigeants ont réaffirmé leur volonté de lui donner un nouvel élan et encore plus d’ampleur en organisant des sommets bi-annuels entre le Président de la République et le Premier ministre indien avec pour ambition d’approfondir et de renforcer nos liens bilatéraux.

Un partenariat pour la planète

L’un des temps forts de cette visite consistait à lancer le dimanche 11 mars le premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale coprésidée par M. Modi et M. Macron . Si l’Inde est déjà un allié majeur dans la lutte contre le changement climatique, nos deux pays animent un projet ambitieux pour soutenir le déploiement des énergies solaires dans les pays situés entre les deux tropiques. L’objectif est notamment de mobiliser 1000 milliards de dollars pour développer 1 TW d’énergie solaire en 2030. Dans ce cadre, de nombreuses actions ont été engagées dans le domaine des énergies décarbonées, de la mobilité propre et du développement urbain durable. Le Président Macron a également inauguré une centrale solaire le 12 mars à Mirzapur.

De mon côté, j’ai notamment rencontré les membres de la délégation du Niger particulièrement engagés pour faire émerger des projets en Afrique ainsi que de nombreux entrepreneurs français en pointe dans ce secteur.

Un partenariat pour la jeunesse

Attirer davantage les jeunes talents internationaux vers la France est l’une des priorités de notre diplomatie d’influence. L’Inde est un pays dont 60% de sa population à moins de 25 ans, ce qui représente environ 600 millions de personnes. Le Président de la République s’est donc largement exprimé en direction de la jeunesse indienne. Il souhaite qu’ils choisissent davantage la France pour étudier, pour créer des entreprises, ou encore pour nous visiter ou apprendre notre langue. Pour cela, nous allons susciter de nouvelles formes de coopération universitaire, scientifique et culturelle pour ouvrir la France aux étudiants et chercheurs indiens, mais aussi à ses touristes, ses investisseurs et ses entrepreneurs.

Dans le cadre de cette mobilisation pour la jeunesse, j’ai entre autre rencontré l’organisation Life Project 4 Youth, une organisation 100% dédiée à l’intégration de jeunes issus de la grande pauvreté et victimes d’exclusion. Le but est d’installer des incubateurs de projets entrepreneuriaux à proximité des bidonvilles pour accompagner les jeunes dans leur insertion professionnelle et sociale. Une initiative passionnante qu’il nous faut soutenir.  

Un partenariat pour la sécurité

Autre temps important,  les deux chefs d’États ont travaillé à l’élaboration d’une vision conjointe dans l’océan indien. Celle-ci servira de fil conducteur au partenariat stratégique et doit permettre d’améliorer la coopération en matière de renseignement et de lutte contre le terrorisme, mais aussi dans celui de l’armement. En outre, un accord a été signé au profit des armées indiennes et françaises. Emblématique de la nouvelle relation stratégique entre la France et l’Inde, celui-ci vise à accorder un soutien logistique pour l’accès réciproques des forces armées des deux pays aux installations militaires. 

De plus, ce déplacement a permis d’officialiser le renforcement de notre coopération en matière de nucléaire civil mais aussi dans le domaine spatial. La coopération en cours entre nos deux agences spatiales est tout à fait intéressante dans le cadre de la réalisation de la mission Trishna. Cette troisième mission satellitaire conjointe est destinée au suivi de la pression sur les écosystèmes et de l’utilisation des eaux, ainsi que de l’accueil d’un instrument français à bord du satellite indien Oceansat-3.

Cette visite très riche, allant de New Delhi à Bénarès en passant par Agra, devrait donner à la France, dans les mois et les années à venir, de nombreuses opportunités à la fois en matière d’échanges économiques, mais aussi de coopération éducative et scientifique, de renforcement de nos liens culturels et touristiques ou encore encourager le développement de partenariats fructueux en matière de villes intelligentes et durables.

Partager cette publication :

Commentaire