La Francophonie est une « Arche de Noé »

La Francophonie est une « Arche de Noé », accueillant des personnes, des peuples très différents, mais ayant tous en commun un marqueur fort de leur identité: la langue française. Cette arche vogue contre vents et marées pour faire exister notre langue au milieu de toutes les autres (et non pas contre les autres). Le français ne doit pas, ne pourrait pas, essayer de remplacer l’anglais, de s’imposer comme une langue « hégémonique ».

Promouvoir le plurilinguisme 

J’ai toutefois à cœur de promouvoir le plurilinguisme. Dans beaucoup de pays, on n’enseigne qu’une seule et unique langue étrangère, la plupart du temps l’anglais. Pourtant, apprendre plusieurs langues, c’est s’ouvrir à plusieurs cultures, à plusieurs points de vue, à plusieurs manières d’appréhender le monde.

Les Français sont souvent pointés du doigt pour leur mauvaise maîtrise de l’anglais. Mais combien d’entre vous, dans la circonscription ou ailleurs, parlent également allemand, espagnol, russe, arabe, mandarin, japonais et bien d’autres langues? Le peuple français tout comme le peuple francophone est métissé, mobile, polyglotte, ouvert sur le monde et sur les autres cultures. C’est cette vision de notre langue que nous avons à offrir et à développer.

Le français est porteur depuis toujours de valeurs: la liberté, la pensée critique, les droits humains. Le français doit donc prendre toute sa place dans la mondialisation et dans le monde.

Il doit vivre aux côtés et non pas à la place des autres langues. Faire la promotion du français, c’est avant tout faire la promotion du plurilinguisme.

Une vision pour la Francophonie 

Faisant suite à une grande consultation citoyenne qui a permis de recueillir plus de 5000 idées de plus de 120 pays, le Président de la République, Emmanuel Macron a proposé une vision ouverte et décentrée de la Francophonie à l’occasion de la Journée Mondiale de la Francophonie. Pour lui, la France est «  un pays parmi d’autres qui apprend, parle et écrit en français ». La politique voulue par Emmanuel Macron pour la Francophonie s’articule autour de trois grands objectifs: l’apprentissage, la communication et la création.

L’apprentissage : une priorité 

Son premier objectif est d’abord de permettre l’apprentissage de la langue française dans les meilleures conditions au sein même de notre pays. C’est ainsi que nous avons mis en place dès la rentrée de septembre 2017, le maximum de moyens auprès des personnes les plus vulnérables et les plus éloignées de la maîtrise de notre langue, pour aider à leur pleine intégration. Parmi ces mesures : le dédoublement des classes de CP dans les zones dites  « Rep+ », celle-ci doit s’accompagner de l’élargissement des heures d’ouverture des bibliothèques ou encore d’une augmentation du volume de cours d’alphabétisation dispensés aux réfugiés.

À l’étranger, le Président de la République a donné un cap clair. Ainsi, il a confirmé son attachement au réseau des lycées français et le maintien des moyens nécessaires pour assurer sa pérennité. En outre, il a fait part de sa volonté de doubler le nombre d’élèves accueillis au sein du réseau scolaire français d’ici 2030, de doubler également les co-diplômes, et de renforcer notre soutien aux systèmes éducatifs nationaux des pays francophones.

La Francophonie, un espace de communication

Le Président de la République veut également que le français demeure une langue prépondérante de communication dans la mondialisation. À cet égard, il souhaite soutenir le développement des MOOCS francophones et faire rayonner les contenus en langue française sur Internet.

Dans l’entreprise et le monde diplomatique, la promotion du multilinguisme dans lequel la langue française doit bien entendu prendre toute sa place sera encouragée. Il s’est engagé à faire de la promotion de l’apprentissage d’au moins deux langues étrangères dans toutes les écoles de l’Union Européenne. 

Le français est une langue de créativité

Le Président de la République a également souhaité que le français soit une langue de création à travers le monde. Dans cette optique, il a exprimé sa volonté de créer en 2022 un « Laboratoire de la Francophonie » au château de Villers Cotterêts, qui sera un lieu de débats et de résidences pour les créateurs francophones.

Il compte aussi aider le secteur de l’édition en lançant des États généraux de l’édition en français. Dans cette optique, une mission sera confiée à l’Agence Française de Développement pour promouvoir les industries culturelles et créatives du monde francophone.

De nouveaux espaces dédiés à la Francophonie

Enfin, Emmanuel Macron a annoncé la création de nouveaux lieux dédiés à la Francophonie : des « Maisons de la Francophonie » qui devraient voir le jour dans certains grands pays européens, voire ailleurs dans le monde, et de nouvelles Alliances Françaises. Il a fixé l’objectif de créer dix nouvelles Alliances chaque à année à partir de 2019, et cela « au-delà des beaux quartiers » pour reprendre l’expression du Président.

Pour voir le discours dans son intégralité, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous:

 

Articles marqués

2 Comments

  1. Bonjour.
    Je m’occupe d’une école maternelle à Phnom Penh existant depuis 25 ans et gèree maintenant en coopérative par les salariés
    Nous avons aussi des classes bilingues français / anglais et l’enseignement du khmer en option. Nous mettons l’art en avant. Je me suis rapproché du lycée francais qui a du mal à accueillir tous les nouveaux élèves mais sans réponse.
    J’aimerai savoir quel soutien je pourrais recevoir soit de l’aefe soit du monde de la francophonie. Nous sommes des fervents supporters du plurilinguisme. Merci de votre aide pour que Tchoutchou puisse continuer à vivre . Merci . Guilain Brasset

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Je vous conseille de contacter directement l’AEFE via leur site pour leur présenter directement votre projet (aller dans « autres questions » en bas de page. Ils pourront répondre à votre demande ou vous aiguiller si besoin.
      http://www.aefe.fr/contact-art#rub5
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *