Le 16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur d’Histoire, a été sauvagement décapité. Au préalable, il avait fait l’objet d’un odieux lynchage sur les réseaux sociaux. La justification de cet acte barbare? Avoir osé initier ses élèves à l’esprit critique, à la liberté d’expression, à l’exercice de la caricature…

Bientôt 6 ans après l’attaque des locaux de Charlie Hebdo, et alors que le procès des attentats ayant coûté la vie à une grande partie de la rédaction du journal satirique est en cours, ce lâche attentat est une nouvelle alerte des menaces qui pèsent sur notre liberté d’expression.

Un hommage a été rendu à Samuel Paty, à la fois en France et dans le monde.

A La Sorbonne, un hommage national

Le 20 octobre, un hommage national a été rendu à l’enseignant. Une cérémonie a eu lieu, en présence du President Emmanuel Macron.

Pour les enseignants et écoliers, une rentrée pas comme les autres

Lors de la rentrée scolaire du lundi 2 novembre, élèves et enseignants ont ensemble rendu hommage à Samuel Paty, en respectant une minute de silence, par la lecture d’une lettre de Jean Jaurès, et par des moments d’échanges au sein des classes.

Un hommage rendu dans le monde entier

L’hommage rendu au professeur d’Histoire, et à la défense de nos valeurs, a dépassé les frontières. Bien sûr, les institutions françaises, les ambassades, les associations de Français à l’étranger, les lycées français dans le monde ont tenu à participé à cet hommage. Mais d’autres pays et organisations internationales ont également montré leur solidarité envers le peuple français.

Sur proposition de l’Allemagne qui préside ce semestre l’Union Européenne, un hommage sera rendu lors du Conseil des ministres européens de l’éducation le 30 novembre. 

En Autriche, un message sera diffusé par le ministre de l’Éducation le 2 novembre et les écoles autrichiennes LabelFrance feront une minute de silence.

L’Italie donnera le nom de Samuel Paty à un établissement scolaire.

Les ministres espagnole et grec de l’Éducation communiqueront lundi 2 novembre par le biais de leurs réseaux sociaux. La Grèce propose par ailleurs que soit tenue une minute de silence dans ses écoles lundi prochain. 

Aux Pays-Bas, une minute de silence dans les écoles a eu lieu, accompagnée par des débats sur la liberté d’expression.

L’Allemagne au niveau fédéral a proposé aux Länders de faire respecter une minute de silence dans leurs écoles.   

Un hommage a été rendu lors de la session extraordinaire de la réunion mondiale de l’éducation-UNESCO, le 22 octobre.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils