À la une / Journal de bord / Mes déplacements

Visite d’Emmanuel Macron en Chine

Photo: Anne Genetet

Du lundi 8 au mercredi 10 janvier 2018, j’ai fait partie de la délégation du président de la République pour sa visite d’État en République populaire de Chine. Il s’agissait de sa première visite d’État en Chine mais également en Asie. Il est le premier dirigeant européen à se rendre en Chine depuis la tenue à l’automne dernier du 19ème Congrès du Parti communiste chinois. 

Cette visite d’État s’est inscrite dans un contexte de renouvellement important à la fois en France, en Europe et en République Populaire de Chine, avec la tenue du 19ème Congrès du Parti communiste chinois qui a donné des orientations d’avenir pour le pays.  Elle constituait ainsi un moment clé pour initier des discussions approfondies sur les orientations stratégiques du partenariat avec la Chine.

 

Réinscrire les relations franco-chinoises dans le temps long et l’Histoire

Le président de la République, a choisi de débuter sa visite d’État sous l’angle de la civilisation, du patrimoine et de la culture, en faisant étape à Xi’an, berceau de la civilisation chinoise, symbole de sa diversité culturelle et point de départ historique des anciennes routes de la soie.  Le choix inédit de la ville de Xi’an pour prononcer son discours-cadre visait à marquer sa volonté de s’adresser à toute la Chine depuis un lieu symbole de la civilisation chinoise et de l’imaginaire commun avec l’Europe.  

Le thème du multilatéralisme était au cœur de son discours pour placer la relance du partenariat bilatéral dans le contexte des mutations en cours en France, en Europe, en Chine et à l’international. Il s’agissait d’engager la Chine dans la refondation du multilatéralisme autour de biens communs : 

– la paix et la stabilité,
– la lutte contre le changement climatique,
– le commerce entre les peuples et entre les nations.

 

Fixer de nouvelles perspectives pour nos relations commerciales

La seconde journée de ce déplacement était consacrée au partenariat commercial entre la France et la Chine. À cet égard, la délégation se composait de plus d’une cinquantaine de personnalités du monde économique allant de multinationales françaises aux startups en passant par des responsables institutionnels.

La Chine est le premier partenaire commercial de la France en Asie. Les relations économiques entre la France et la Chine se sont renforcées au cours du temps. Les échanges commerciaux entre la France et la Chine sont aujourd’hui à hauteur de 62 milliards d’euros.

Ainsi, Emmanuel Macron et sa délégation ont été à la rencontre de la French Tech de Chine dans l’incubateur Soho 3Q. C’est là que le président de la République a prononcé son discours économique.  Celui-ci a valorisé le lien essentiel entre nos deux pays et a fixé de nouvelles perspectives en matière de coopération.  Dans un contexte de transformation, le message a porté sur la nécessité de faire évoluer le partenariat économique afin qu’il corresponde mieux aux nouveaux choix opérés par la France et la Chine et aux défis communs qu’elles doivent relever. Le président a plaidé pour que les entreprises françaises aient davantage d’accès au marché chinois pour rééquilibrer les relations commerciales ; rappelant que les nouvelles routes de la soie doivent être à double sens, tout comme l’étaient les anciennes. En outre, cette journée a donné lieu à l’officialisation de plusieurs contrats dans des secteurs comme l’aéronautique, l’énergie, le développement durable.

 

S’engager pour la transition environnementale

La dernière journée de ce déplacement était consacrée à la question de la transition écologique qui pourrait être au cœur d’une nouvelle relation avec la Chine. La visite d’État a été l’occasion d’approfondir le partenariat sur la politique climatique mondiale dans la perspective de la conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique que la Chine accueillera en 2020. Une année franco-chinoise de l’environnement a également été lancée. Une version en mandarin du site Make our planet great again a été présentée et activée durant ce déplacement. Emmanuel Macron a visité l’Académie chinoise des technologies spatiales qui est un exemple concret de la coopération franco-chinoise dans le domaine de la lutte contre le changement climatique.

Enfin, Emmanuel Macron a terminé sa visite par une rencontre avec la communauté française installée en Chine. Cela a été l’occasion pour lui de réaffirmer son engagement pour les Français de l’étranger et pour faire, de nous, Français du bout du monde, un axe fort de sa politique d’influence.

À mon échelle, ce déplacement m’a permis de nouer de nombreux contacts avec des officiels chinois et français mais aussi de pouvoir suivre avec la plus grande précision l’évolution de la relation bilatérale et partenariale avec l’un des pays majeurs de notre circonscription. 

Partager cette publication :

Commentaire