Journal de bord / Mon actualité / SOCIAL

C’était dans la presse

Ces derniers mois, de nombreux médias se sont fait l’écho du rapport que j’ai récemment rendu au Premier ministre.

Challenges, Le Monde, Les Echos, lepetitjournal.com, La Croix, Le Figaro, BFM TV…, les réformes fiscales concernant les Français établis à l’étranger ont été l’occasions d’articles dans la plupart des grands médias nationaux et expatriés… 

Nous devons également tordre le cou aux préjugés qui persistent au sujet des Français vivant à l’autre bout du monde, bien trop souvent assimilés à des exilés fiscaux ou à des nantis. Force est de constater que ces préjugés ont la vie dure, y compris au sein de l’Assemblée Nationale.

« Changer le regard que nous portons sur les trois millions de Français vivant à l’étranger », c’est le message principal que j’ai voulu véhiculer sur TV5 Monde où j’ai été invitée à deux reprises : dans l’émission 64 minutes en septembre et dans le journal international en octobre.
J’y ai rappelé que la fiscalité des Français de l’étranger ne concernait qu’une minorité d’entre nous. La plupart des Français vivant dans un autre pays ont leurs revenu dans leur pays de résidence et y paient leurs impôts comme n’importe quel citoyen.

TV5 Monde: invitée du journal international

 

TV5 Monde: 64 minutes:

 

Notre situation de Français à l’étranger est méconnue de la plupart de nos compatriotes vivant en France et nous devons continuer à faire de la pédagogie auprès des médias et responsables politiques français en ce sens.

Un sujet de fiscalité qui a été particulièrement médiatisé ces derniers jours est l’exemption des personnes (françaises ou non) résidant dans l’Espace Économique Européen de CSG/CRDS sur les revenus immobiliers de source française.

Cette décision fait suite à un amendement que j’ai déposé et défendu, demandant cette suppression pour TOUS les non-résidents. Challenges revient sur cette décision.

Comme le rappellent Les Echos, les députés des Français de l’étranger de la majorité ont fait part au Gouvernement de leur désaccord, exprimant le fait que cette décision « suscite une immense incompréhension pour nos citoyens résidant hors de l’Union européenne ».

Vous pouvez retrouver la plupart des retombées citant mon travail de parlementaire dans l’espace presse de mon site Internet.

Partager cette publication :

Commentaire