Actualité / Grand Débat / Mes déplacements / Mes permanences

À l’écoute des Français résidant en Thaïlande

Les 10 et 11 janvier 2019, en déplacement en Thaïlande, j’ai organisé deux réunions publiques : la première à Bangkok dans les locaux du lycée français, la deuxième à Phuket dans une école française et internationale. Dans un contexte d’une situation en France pour le moins perturbée, il m’a paru important d’amorcer le Grand Débat National qui s’articule sur les quatre thèmes suivants : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation de l’état et des services publics.

Les deux premiers thèmes sur la transition écologique et la fiscalité ont pu être abordés, de manière plus approfondie, mettant en lumière les préoccupations des Français de l’étranger, installés en Thaïlande.

Priorité à l’environnement pour les jeunes

C’est une élève de seconde qui a lancé le débat sur les vives attentes des jeunes concernant l’environnement, la préservation de la planète avec ses monceaux de sacs plastiques et l’urgence de réagir et d’être sensibilisée sur ces questions dès le plus jeune âge. Fiscalité incitative ou punitive, rôle de l’entreprise dans la gestion de l’environnement, développement des énergies alternatives hydrogène, bio carburant, de la recherche et développement, autant de sujets qui ont été pointés mettant en exergue l’antagonisme entre le « produire plus », clé de la croissance, et le respect de l’environnement.

La fiscalité au cœur du débat

La fiscalité est au cœur du débat des actifs et des retraités qui ont le sentiment de prendre de plein fouet les cotisations et taxes diverses sans pour autant bénéficier des prestations médicales ou sociales. Sont pointés du doigt : la CSG sur les revenus immobiliers, l’inégalité de traitement au niveau de la CSG « entre les résidents en Europe et les « hors Union Européenne », le souhait de pouvoir déduire certaines charges dans le calcul des revenus (cotisation d’assurance santé, frais de scolarité des enfants, …), l’indexation de la retraite sur le coût de la vie, …

La réforme de l’état devrait passer par une simplification du « mille -feuille » administratif et des éclairages sur les différents coûts du budget de l’état, des collectivités territoriales, des délégations, des différents services (hospitalier, scolaire, universitaire, …).

Formation, information, transparence, meilleure lisibilité sont des attentes qui reviennent systématiquement dans tous les échanges. Je ne manquerai pas de transmettre les points saillants qui ont émergé de ces réunions au Premier ministre pour enrichir le Grand Débat National.

Echanges avec les chefs d’entreprise de la French Tech et des exportateurs en Thaïlande

En marge de ces deux réunions publiques, j’ai pu également rencontrer à l’ambassade de France des chefs d’entreprise de la French Tech et des exportateurs implantés en Thaïlande, dans différents secteurs d’activité (juridique, import-export agro-alimentaire, textile, tourisme, environnement, industriel, services maritimes, …). Des échanges très constructifs ont mis en lumière à la fois des problématiques administratives (comme les délais d’obtention de visa), de partenariat à développer avec les universités et d’accueil des étudiants, de souhait de développement économique avec l’engagement des interprofessions (organisation d’évènements, promotion des produits régionaux français, …).

Dans un tout autre domaine, j’avais également à cœur de rencontrer les différents agents des services consulaires (affaires sociales, état-civil et service des administrations des français) du consulat de Bangkok, afin de mieux cerner le périmètre d’activités de chaque département, l’exhaustivité des services rendus et les difficultés rencontrées. Dans chaque service, la qualité de l’écoute est primordiale que ce soit pour des français maintenus en rétention suite à un délit ou une infraction, des ressortissants hospitalisés suite à un accident, l’accompagnement des familles ou dans le cas de démarches administratives plus complexes (légalisation de documents, demande de mariage mixte, d’obtention de bourses, …). Parfois le personnel est démuni face à des français qui ne parlent plus français mais thaï !

Assurer la continuité des services avec des effectifs en baisse et un nombre croissant de français relève du challenge quotidien.

La visite de la BCIS Berda Claude International School a été également un temps fort de ce déplacement. Cette nouvelle école française et internationale est implantée à Phuket dans des locaux spacieux, avec des installations, des infrastructures sportives (stade, piscine, aire de jeux, …) et un encadrement, particulièrement propices à l’épanouissement des élèves de la maternelle au lycée. La BCIS est en cours d’homologation auprès de l’AEFE. Un bel exemple pour favoriser l’intégration de familles françaises et étrangères dans la région.

Partager cette publication :

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils