Actualité du Gouvernement et du Parlement / Recherche

Enfin de nouveaux moyens pour la recherche !

Ce lundi, s’est tenue une commission mixte paritaire, c’est-à-dire un accord Assemblée-Sénat, sur la loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Cet accord concerne le financement de la recherche en France sur dix ans, de 2021 à 2030.

Cette commission faisait suite aux déclarations du Président Emmanuel Macron à l’Institut Pasteur, qui en mars 2020 disait: “La crise du COVID-19 nous rappelle le caractère vital de la recherche scientifique et la nécessité d’investir massivement pour le long terme. J’ai décidé d’augmenter de 5 milliards d’euros notre effort de recherche, effort inédit depuis la période de l’après-guerre.”

Historiquement très reconnue internationalement, la recherche française perd peu à peu de son attractivité, notamment pour les chercheurs eux-mêmes. L’une des raisons de ce décrochage est liée à un sous-investissement de l’Etat, et à une mauvaise optimisation des budgets alloués. Depuis dix ans, l’objectif européen de consacrer 3% de notre PIB à la recherche n’est pas atteint. Nous trainions jusqu’ici péniblement à 2,2% du PIB.

Cette loi de programmation pluriannuelle entend bien faire entrer la recherche française dans une nouvelle ère, en lui donnant enfin les moyens dont elle a besoin pour rayonner.

Parmi les moyens alloués:

  • 25 milliards d’euros sur la table sur 10 ans, dont 400 millions dès 2021
  • Un plancher de rémunération sera introduit, afin que jamais un chercheur ne soit payé moins de deux fois le SMIC
  • + 30% pour la rémunération des doctorants
  • 5.200 postes de chercheurs supplémentaires
  • 20% de thèses rémunérées supplémentaires

     

Cette loi de programmation poursuit trois objectifs, étroitement liés les uns aux autres:

  • financer massivement et efficacement la recherche, avec un financement de 400 millions d’euros dès l’an prochain
  • Améliorer les conditions de travail afin d’attirer des chercheurs du monde entier, mais aussi de nous montrer suffisamment attractifs pour que les chercheurs que nous avons formés voient un intérêt à rester en France
  • Faciliter et simplifier les partenariats et les recherches de financement

La recherche publique emploie en France 177.200 personnes, dont 111.800 chercheurs. La recherche privée emploie quant à elle 165 800 chercheurs. Ce secteur joue un rôle fondamental dans l’amélioration de notre quotidien, mais aussi dans notre économie et notre influence dans le monde.

 

 

 

0 0 voter
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils