Journal de bord / Mes déplacements

Premier déplacement en Indonesie

À votre rencontre : Indonésie. C’est en Indonésie que j’ai décidé d’effectuer ma première visite de terrain comme députée.
Comprendre le fonctionnement de notre communauté sur place, en appréhender les enjeux, saisir vos préoccupations sont les objectifs de mes déplacements.

Avec 4300 inscrits sur la liste consulaire, le nombre de Français y est modeste mais il connaît une croissance annuelle de près de 10% depuis plusieurs années.

Sécurisation du lycée français : une réussite

Parce que l’éducation est une priorité, la visite du lycée de Jakarta était une des raisons de ma visite. Je voulais voir et comprendre le projet de sécurisation de l’établissement. C’est une belle réussite ! Les travaux ont été bien et rapidement menés. Des solutions innovantes ont été apportées pour un maximum de sécurité et un coût parfaitement maîtrisé. Jakarta a d’ailleurs été choisie pour un séminaire de l’AEFE (Agence pour l’enseignement du français l’étranger) sur la sécurisation des établissements français pour peut-être inspirer d’autres projets similaires. D’autre part, je tiens au cours de chacun de mes déplacements à aller à la rencontre d’élèves pour leur présenter et leur expliquer le rôle et les missions d’un député. C’est une mission à laquelle je suis très attachée. J’ai ainsi pu échanger avec des élèves d’une classe de CM2 et d’une classe de 2 nde . La taille (immense) de la circonscription est un sujet qui est revenu souvent !

À la rencontre de notre communauté

Qui dit visite de terrain, dit rencontre des représentants de la communauté française et permanence pour nos concitoyens. À cette occasion, j’ai rencontré une dizaine de personnes qui m’ont permis de mieux me rendre compte des problématiques des Français établis en Indonésie. J’ai pris conscience que l’Indonésie était un pays parfois difficile mais également passionnant et attachant et ô combien stratégique pour la France.
Stratégique d’abord pour des raisons économiques indiscutables. Avec 260 millions d’habitants (4 ème population au monde), membre du G20 car 16 ème économie mondiale, ce pays représente un potentiel exceptionnel pour les entreprises et les entrepreneurs français aussi bien en matière de développement des infrastructures, d’énergies renouvelables, d’ingénierie urbaine, de transports mais également de tourisme. Les exportations de la France représentent actuellement 2,7 milliards d’euros mais pourraient être très supérieures. Stratégique ensuite d’un point de vue culturel et de coopération. Des projets existent mais ils doivent être davantage soutenus. Les moyens des Instituts Français ou de l’Agence Française de Développement gagneraient à être supérieurs pour être à la hauteur des engagements allemands ou japonais. De plus, je retiens l’intérêt des autorités indonésiennes pour créer davantage de partenariats en matière de coopération scientifique ; je défendrai l’Indonésie auprès de nos structures d’enseignement supérieur en France et les encouragerai à y développer des actions de coopération et d’échanges.

Accompagner l’Indonésie pour un développement durable

Enfin, comme ne pas évoquer la question de la production d’huile de palme. C’est un sujet beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Face à la très forte demande mondiale, l’Indonésie est le premier producteur mondial. Cette filière génère énormément d’emplois et revêt un intérêt indéniable pour le pays. Toutefois, ce n’est pas sans conséquence pour l’environnement, y compris pour les pays limitrophes. En l’état, la biodiversité et la forêt primaire pourraient être menacées. Pourtant il existe des solutions. La France mobilise depuis longtemps ses chercheurs et son expertise pour accompagner l’Indonésie dans une gestion durable de ses ressources et de son agriculture. Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à consulter les travaux du CIRAD – organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes (lien : http://www.cirad.fr/accueil)

Valoriser la présence française en Indonésie, faire en sorte que le gouvernement soit conscient du potentiel indonésien, accompagner ce pays pour une gestion soutenable de ses ressources, soutenir la communauté française sur place et renforcer ses moyens sont autant d’orientations que je retiens à l’issue de ce voyage. « Selamat tinggal » mais surtout restons-en contact pour faire de la communauté française, un acteur clef dans la réussite future de l’Indonésie.

Partager cette publication :

ARTICLE PRÉCÉDENT :

«

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils