Covid-19

Français bloqués en nouvelle-Zélande: point sur la situation

– Update: Certains d’entre-vous me disent avoir été contactés par l’ambassade de France en Nouvelle Zélande, évoquant des vols négociés pour nos ressortissants dans les prochains jours. Je n’ai pas été informée de la mise en place de tels vols, qui serait effectivement une excellente nouvelle pour nos ressortissants bloqués sur place. Je ne peux donc rien vous confirmer. Si une telle proposition vous est faite, saisissez évidemment l’occasion.Je tente de vous informer au mieux et m’emploie à vous délivrer toutes les informations en ma possession. Mais je ne suis moi-même pas au coeur des négociations et je ne sais pas tout.

Votre ambassade doit être votre point de contact privilégié. C’est à elle que vous devez vous adresser en priorité.

Si ce que je vous dis est contradictoire avec le message délivré par votre ambassade, faites confiance en premier lieu à l’ambassade, qui est au premier plan dans la négociation et la mise en place de ces vols. Assurez vous donc d’être bien inscrit sur son recensement et consultez son site Internet régulièrement. –

 
 
Vous êtes nombreux à m’écrire pour m’interpeller sur la situation en Nouvelle Zélande, et sur vos difficultés à partir.
Le point sur la situation:
 
Sous la pression de notre ministre des affaires étrangères, il vous est désormais possible d’emprunter un vol intérieur pour transiter vers un vol international vers l’Europe dans les 24h, ce qu’avait jusqu’ici interdit la Nouvelle Zélande.
 
La France négocie activement avec les autorités néo-zélandaise et avec la compagnie Qatar Airways. Aucune solution d’affrètement de vol charter n’a pour le moment pu être conclue, les autorisations et dérogations nécessaires n’ayant pas été accordées par la Nouvelle Zélande. Rien n’est donc garanti pour le moment en dehors de la possibilité d’utiliser un vol commercial, et je n’ai aucun moyen de vous dire si des solutions alternatives seront trouvées ou non.
 
Je vous encourage donc si vous en avez la possibilité de saisir toute occasion de rentrer via des vols commerciaux. 
Qatar Airways s’est engagé pendant une semaine à doubler la fréquence de ses vols vers la France et à proposer des places à 1200 euros. 
 
Sur ce point: je sais que certains d’entre-vous ont payé moins cher leur aller, mais il faut bien comprendre que les places « discount » dans un avion sont vendues à perte, pour remplir les appareils, et sont contre-balancées par des places plus chères, réservées notamment par des entreprises pour des voyages d’affaires. Dans les circonstances actuelles, les voyages d’affaires sont au point mort, et les lignes régulières ne peuvent plus compter que sur des voyageurs ordinaires pour rentrer dans leurs frais. C’est pourquoi, même après des efforts des compagnies, vous ne trouverez jamais les prix cassés dont certains ont pu bénéficier.
 
Enfin, l’ambassade de France en Nouvelle Zélande m’a fait savoir que tous les noms que je lui ai transmis cette semaine étaient déjà connus de leurs services. Pour éviter les doublons, je vais à leur demande cesser de leur transmettre une liste quotidienne comme j’avais pris l’habitude de le faire. Inutile donc de passer par moi pour demander à être inscrit comme en attente d’une solution de retour. Inscrivez-vous bien en revanche si ce n’est pas encore fait sur le recensement tenu par l’ambassade à l’adresse suivante: https://nz.ambafrance.org/Covid-19-recensement-des-personnes-en-NZ-rencontrant-des-difficultes-de-retour 
 
Bon courage à toutes et tous!
 
Sincèrement,
 
Anne Genetet

Partager cette publication :

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils