AGIR AVEC ANNE !

Mais comment ?

Cliquez ici
Mes déplacements / Mon actualité

Déplacement en Inde avec le Ministre du commerce extérieur

24 mars, 2022

Du 09 au 12 mars 2022, j’ai accompagné en Inde la délégation du Ministre du Commerce Extérieur, Franck Riester, à New Delhi et à Bangalore.

Jeudi 10 mars à Delhi

Mené tambour battant par Franck Riester, accompagné d’une partie de son équipe, chef de cabinet et conseillers, ce déplacement a permis d’échanger et de rencontrer des chefs d’entreprises indiens et français et différents membres de la communauté française.

Le jeudi 10 mars, nous avons été accueillis à l’ambassade par l’Ambassadeur de France Emmanuel Lenain, qui nous a fait un point sur la présence économique française en Inde.

Une première rencontre s’est déroulée ensuite avec des PME/ ETI françaises, organisée par Business France. Sept entreprises françaises accompagnaient Franck Riester pour développer leur marché ou trouver un nouveau marché dans le domaine médical, technologique, énergie solaire.

Lors de la visite du lycée français de Delhi, nous avons pu échanger sur les projets d’agrandissement et sur la bonne gestion de l’établissement face à l’épidémie. L’établissement a fermé seulement à l’automne 2020 et s’est équipé de systèmes de filtration de l’air très efficaces.

 

Une rencontre avec des piliers de la communauté française a eu lieu à la cafeteria de l’Opéra avec Catherine et Kasem Samandari, fondateurs et dirigeants de la chaine de restauration l’Opéra, pâtisserie française de très haute qualité fondée en 2011 et qui emploie 170 Indiens.

Un déjeuner était ensuite organisé avec huit investisseurs indiens dans les secteurs de la santé, aviation, défense, énergie renouvelable et bio énergie. Un des investisseurs a d’ailleurs souligné qu’il fallait encourager les PME françaises à venir en Inde.

La visite de l’usine de la société IDEMIA (cartes à puces et terminaux biométriques) s’est déroulée l’après-midi : entreprise ultra moderne, avec semble-t-il une responsabilité sociale avancée.  

La journée a été clôturée par le Gala de la chambre de commerce avec remise du Grand prix VIe et des trophées IFCCI, dans les jardins de la résidence de France, en présence des filiales des grands groupes du CAC ainsi que de nombreuses PME. 

 Vendredi 11 mars: direction Bangalore

Nous avons visité la société Centum, fondée en 1994 par un ingénieur, entreprise qui s’est rapidement développée en une société diversifiée dans le domaine de l’électronique avec une présence en Amérique du Nord, en EMEA et en Asie. L’entreprise offre un large éventail de produits et de services dans différents secteurs de l’industrie.

Au départ, il s’agissait d’une compagnie dans le secteur des télécoms qui a par la suite évolué pour aller vers le médical, l’aéronautique, le spatial et la défense. 

Aujourd’hui, la société compte 2200 personnes dans le monde dont 400 en France et 100 au Canada. Elle dispose de 7 centres de design et de R&D et la production se fait à Bangalore.  À la question de savoir pourquoi il n’avait pas encore de centre de production en France, le PDG a répondu que tous les arguments plaidaient pour avoir un centre de production en France mais que pour le moment la réflexion sur le sujet n’avait pas abouti. Nous lui avons expliqué que la fiscalité avait beaucoup changé en France et qu’elle n’était plus un obstacle. 

Ils ont aussi un projet de développement d’échographie légère avec une start-up française et l’APHP. Les leviers de croissance de Centum sont : la clean Tech et l’énergie, la mobilité électrique le Rail et le transport, la défense et Espace, la Santé.

Le ministre a souligné que ces secteurs sont exactement les secteurs stratégiques définis par le plan France 2030. 

La visite de l’entreprise Dassault Systèmes a clôturé le programme dense de ces deux journées. L’entreprise compte 20 000 employés dans le monde et 3 000 en Inde. C’est la plus grosse présence de l’entreprise hors de France avec six implantations, 12 000 clients, 3500 centres de formation.  Des logiciels 3D sont produits pour 12 secteurs industriels différents.

Quelques pistes de réflexion sur ce voyage dense et instructif 

Il faut continuer sans relâche à « vendre » les changements et les réformes réalisées en France qui rendent l’investissement plus facile, la fiscalité allégée.

Il faudra un jour mettre en cohérence nos ambitions et nos actes : ainsi l’ambition de 20 000 étudiants indiens qui viennent dans nos universités françaises doit être en cohérence avec le nombre de visas délivrés pour les étudiants.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Vous avez une minute ? Aidez-moi à vous aider !

Mobilisez-vous à mes côtés pour faire avancer à l’Assemblée nationale les sujets, les propositions qui vous tiennent à cœur. Peu importe votre disponibilité ou votre degré de motivation, vous trouverez une action pour m’aider.

1 minute

S'inscrire à ma newsletter

S’inscrire à ma
newsletter

2 minutes

Partager mon actualité sur les réseaux sociaux

Partager mon
actualité sur les
réseaux sociaux

10 minutes

Me faire part de votre idée ou de votre proposition pour les Français à l’étranger

Me faire part de votre idée ou
de votre proposition pour les
Français à l’étranger

Selon vos disponibilités ou vos envies

Me rejoindre comme volontaire

Me rejoindre comme
volontaire

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
fr_FRFrench