Actualité / Mes déplacements

Déplacement en Chine puis à Taïwan

Du 4 au 9 novembre, je me suis rendue en Chine puis à Taiwan. En tant que représentante de la circonscription, j’ai été invitée par le président de la République à faire partie de la délégation française en Chine qui s’est rendue à Shanghai puis Pékin. J’ai ensuite rejoint Taipei à l’écoute de notre communauté locale.

Promotion du multilatéralisme et partenariat culturel

Entretenir des liens réguliers avec nos partenaires chinois est indispensable pour avancer. Fort de ce constat, Emmanuel Macron s’est engagé à s’y rendre une fois par an, et les échanges se sont multipliés : visites, rencontres en marge des grands sommets comme le G20, ou encore points réguliers par téléphone.

Dans ce contexte, la visite du président de la République avait notamment pour but face à un avenir incertain de promouvoir avec la Chine, notre attachement commun au  multilatéralisme comme la meilleure façon de promouvoir la coopération internationale pour préserver la paix et la prospérité dans le monde. 

Plan d’actions pour les relations franco-chinoises 

Pour parvenir à cet objectif, nous devons créer un lien particulier avec le peuple chinois. C’est pourquoi, nos deux pays veulent développer encore davantage notre partenariat culturel. J’ai notamment été associée à ce volet de la visite présidentielle.

De nombreux artistes tels que Yan Pei-Ming faisaient partie de la délégation, tout comme Gong Li, Jean-Michel Jarre, Annette Messager, Sophie Calle, Dai Sijie, ou encore Guillaume Canet qui prépare le prochain film Astérix en Chine.

Action concrète de ce partenariat exceptionnel, le président de la République a inauguré le Centre Pompidou de Shanghai. Celui-ci permettra à la France de faire rayonner jusqu’à Shanghai sa collection d’art moderne et contemporain. Après celle du très célèbre MoMa à New York, c’est la deuxième plus importante au monde.  Le thème choisi pour démarrer le premier cycle de cinq ans d’exposition : « La forme du temps ».

Inauguration du centre Pompidou de Shanghai 

Prochaine grande étape du renforcement de notre partenariat culturel avec la Chine : l’organisation en 2021 d’une année franco-chinoise du tourisme culturel. Un évènement inédit, pour le plaisir des touristes, qui auront l’occasion de découvrir toute la richesse, notamment architecturale, muséale, théâtrale, de nos deux pays.

Pour une relation commerciale équilibrée

Ce déplacement s’inscrivait également dans une volonté de renouveler la relation entre l’Union européenne et la Chine, en ayant une approche coordonnée entre États membres. Cette dimension européenne forte et indispensable s’est matérialisée par la présence de Phil HOGAN, représentant de la Commission européenne (actuel commissaire à l’Agriculture et futur commissaire au commerce), ainsi que d’Anja KARLICZEK, ministre de l’Éducation et de la Recherche allemande.

Le climat des affaires nécessite d’être apaisé et stabilisé dans l’intérêt des pays européens mais également de la Chine. L’objectif pour la France et pour l’Europe est d’obtenir une meilleure ouverture du marché chinois pour nos entreprises.

Ceci étant dit, l’Empire du milieu reste un partenaire commercial incontournable pour à la France.

Au total, une quarantaine de contrats ont été signés durant ce déplacement pour un montant total avoisinant les 15 milliards d’euros. Les projets concernent de nombreux secteurs de l’économie dans les domaines de l’aéronautique, des énergies propres, de l’agroalimentaire, de la finance ou encore de l’électricité.

La défense des intérêts économiques français était l’une des priorités affichées par l’Élysée. Dans ce cadre, un accord a été signé entre l’Union européenne et la Chine concernant la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP). Dans le détail, cet accord porte sur la reconnaissance de 26 IG françises à l’instar du Beaujolais, du Bordeaux, du Champagne, du Saint-Emilion, du Cognac, de l’Armagnac, des Pruneaux d’Agen, ou encore du Comté. C’est une excellente nouvelle pour nos produits et nos savoirs faire !

Ensemble pour le climat et la biodiversité

La France et la Chine ont une ambition partagée sur la question climatique et la biodiversité. Ensemble, nos deux pays ont la capacité de créer un effet d’entrainement d’autres pays pour qu’ils s’engagent davantage pour le climat et la biodiversité.

Dès 2017, la France et la Chine ont porté la nécessité de préserver l’Accord de Paris, à la suite de la sortie des États-Unis.

La France et la Chine ont également des objectifs communs en matière de biodiversité. La Chine organisera en octobre 2020 la COP15 à Kunming. En accueillant à Marseille, en juin 2020, le Congrès Mondial de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), la France contribuera à préparer la COP15. Le président de la République avait également reçu à l’Élysée les experts de l’IPBES, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, à l’occasion de la publication du premier rapport scientifique de référence sur la biodiversité. Il s’était alors engagé à agir pour la préservation de la biodiversité, sujet qui était au cœur du G7 de Biarritz.

À l’occasion de cette visite, Emmanuel Macron et Xi Jiping ont lancé l’Appel de Pékin sur la préservation de la biodiversité.

Avec vous à Taïwan

Le programme à Taïwan était quant à lui plus classique. Je me suis penchée plus particulièrement sur la problématique de l’éducation car j’avais été sollicitée sur cette question. J’ai donc rencontré de nombreux intervenants dans ce secteur : des élèves de la section française de la Taipei European School (TES) , les parents du comité de gestion de la section française du TES, le directeur de cette section M. Jean-Yves Vesseau, la secrétaire executive du Board of Directors du TES. En outre, j’ai été reçue par la Vice-ministre de l’Education, Mme Sun-Lu Fan. Voici ce que je retiens de ces différents échanges. 

Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de rencontrer des membres de la communauté d’affaires française ainsi que des représentants du ministère des affaires étrangères et M. Chih-cheng LO, député DPP. La diplomatie parlementaire est toujours utile pour apporter des informations complémentaires à notre executif. 

Enfin, j’ai conclu ce déplacement par une réunion publique lors de laquelle j’ai pu revenir sur l’actualité politique en France avec des sujets comme les retraites ou la fiscalité. 

 

Partager cette publication :

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils