Grand Débat

Communiqué de presse suite aux annonces d’Emmanuel Macron

La députée Anne GENETET se félicite que le Président de la République maintienne son ambition transformatrice tout en remettant l’humain au cœur du projet

 

Paris, le vendredi 26 avril 2019

 

Au lendemain de la conférence de presse du Président de la République à l’issue du Grand Débat National, la députée Anne GENETET se félicite qu’Emmanuel MACRON maintienne courageusement son ambition transformatrice initiale pour libérer, protéger et unir les Français, tout en remettant l’humain, la justice et la proximité au coeur du projet avec une nouvelle méthode de gouvernement plus à l’écoute des Français et des orientations de réformes sociales, fiscales, territoriales et institutionnelles attendues au-delà des “gilets jaunes”.

La députée de la 11ème circonscription des Français établis hors de France souligne la cohérence de la vision du Chef de l’État : il maintient sans fléchir, avec lucidité et courage, les grandes orientations retenues depuis 2017, parce qu’elles répondent aux besoins essentiels et produisent de premiers résultats, mais en ajoutant du liant pour que leur mise en oeuvre soit plus arrondie, englobante et mieux acceptée.

Mme GENETET considère qu’Emmanuel MACRON a pris des mesures attendues pour réduire les injustices fiscales et sociales (baisse de 5 milliards d’€ de l’impôt sur le revenu en faveur des classes moyennes, réindexation des retraites sur l’inflation, pérennisation de la prime de fin d’année défiscalisée jusqu’à 1000 €, prélèvement des pensions alimentaires par la CAF, création du revenu universel d’activité, investissements dans l’éducation, diminution du nombre d’élèves à 24 de la grande section au CE1) et accompagner les changements structurants (création d’une “Convention citoyenne sur le climat” de citoyens tirés au sort, mise en place d’un Conseil interministériel de défense écologique, refondation du système de retraite, création d’une filière dédiée à la grande dépendance, soutien aux aidants familiaux).

Elle estime aussi que le Président de la République a apporté des réponses fortes aux crises de la représentation politique (part significative de proportionnelle, réduction du nombre de parlementaires, référendum d’initiative partagée à partir d’1 million de signataires, droit de pétition au niveau local, réforme du CESE en Conseil de la participation citoyenne, création d’un statut de l’élu) et de l’organisation institutionnelle et administrative du territoire (nouvel acte de décentralisation, plus de fonctionnaires sur le terrain, création d’une maison “France Service” dans chaque canton, gel des fermetures d’hôpitaux ou d’écoles), sans pour autant céder à la tentation démagogique du RIC et même si elle recommande à titre personnel de fixer à 25% la dose de proportionnelle introduite pour l’élection des députés afin d’améliorer significativement la représentativité de l’Assemblée nationale.

Mme GENETET approuve enfin la volonté du Chef de l’Etat de responsabiliser chaque Français et d’arbitrer les mesures avec pragmatisme à l’aune de leur efficacité dans le nouveau contexte politique et social. S’il ne renonce pas à l’objectif prioritaire de réduire la dépense publique, M. MACRON maintient ainsi l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans mais est disposé à abandonner l’objectif de la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. La députée formule du reste une recommandation pour réduire le nombre des fonctionnaires : suivre une démarche “bottom-up” en partant de la mission de chaque poste pour identifier un à un les doublons et les gisements de productivité insuffisamment exploités.

Partager cette publication :

Commentaire

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of