Actualité / Entreprises / Français de l'étranger / Mes déplacements

A votre rencontre (virtuellement) en Chine

11 mars, 2021

Un an après le début de la crise sanitaire, je ne peux toujours pas me rapprocher de ma circonscription. Les fermetures de frontières, les quarantaines, les restrictions aériennes, sont toutes des mesures mettant un frein à nos mouvements et nous redécouvrons, par la force des choses, a quel point nous pouvons être loin de nos proches. 

Afin de ne pas perdre le contact et de continuer d’être à votre écoute, je continue mes déplacements, mais de manière dématérialisée. La semaine dernière je me suis rendue « virtuellement » en Chine. Au travers d’une série de 12 visio-conférences, j’ai pu rencontrer des représentants de la communauté française de Chine. J’ai passé 4 journées à échanger avec nos institutions, notre communauté éducative, notre communauté d’affaire et avec tous les Français résidant en Chine qui le souhaitaient.

La première journée était générale : j’ai d’abord pu discuter abondamment avec Monsieur l’Ambassadeur Laurent Bili, en particulier à propos de la situation sanitaire actuelle et des conséquences de la crise sur la communauté française en Chine.

Impossible de quitter la Chine de manière provisoire

Les préoccupations de nos compatriotes sont principalement liées à l’impossibilité de circulation, qu’ils soient actuellement en Chine ou bloqués en France depuis l’année dernière. Indépendamment de la décision française actuellement en vigueur qui ne permet le retour en France que dans le cas de motifs impérieux, nos compatriotes souffrent également des décisions chinoises prises début novembre de suspension de tous les visas préalablement délivrés. 

Nos compatriotes qui étaient en France début novembre n’ont toujours pas pu rentrer en Chine depuis lors. Et pour ceux qui se trouvent en Chine actuellement, tout départ non définitif du pays est devenu impossible. Un retour pour des vacances est inenvisageable, et les retours pour motifs impérieux impliquent de ne pas savoir quand ils pourront retourner sur le lieu de résidence et de travail, en Chine. Le sentiment d’isolement est fort ; et les membres de notre communauté font preuve de patience mais cela pèse profondément sur eux, leurs proches, et sur leurs perspectives personnelles et professionnelles. 

Stratégie « Zéro Covid »

Le pays continue sa stratégie sanitaire avec un objectif « Zéro cas de Covid19 ». Le contrôle, l’identification, l’isolement se font de manière très stricte et le nombre de cas de covid19 est très limité, voir inexistant dans plusieurs régions. Notre communauté française mène une vie relativement normale, avec port du masque et identification sanitaire à l’aide d’un QR code à l’entrée des bâtiments.

La politique de vaccination en Chine est en train de monter en puissance ; mais étonnamment, il semblerait que la population chinoise ne ressente pas le sentiment d’urgence de se faire vacciner, et ne sont pas excessivement demandeurs, probablement à cause de la stabilité sanitaire actuelle. J’ai eu la chance de pouvoir échanger avec la conseillère santé de l’ambassade de France à Pékin et le Médecin d’Ambassade, qui toutes d’eux, m’ont expliqué les procédures et le suivi médical liés directement et indirectement à la pandémie. 

Ma première journée s’est terminée par un échange avec les élus locaux, les Conseillers des Français établis hors de France, qui m’ont chacun fait remonter les difficultés rencontrées localement. Je tiens à saluer le dévouement de ces élus, pour qui de nouvelles élections auront lieu au mois de Mai de cette année. Ils sont en lien direct avec leurs consulats et les institutions françaises, et je m’entretiens régulièrement avec eux, au delà des clivages politiques.

Faute de visas, écoles et Alliances françaises font face à un problème de personnel

Le deuxième jour de ma visite était dédié au secteur éducatif et culturel. Nos écoles françaises en Chine ont souffert de fermetures temporaires l’année dernière à cause de la pandémie. La situation sanitaire actuelle leur a permis de rester ouvertes et d’accueillir nos enfants cette année, mais la situation économique et la fermeture des frontières ont un effet parfois significatif sur les effectifs de nos écoles. De plus, la problématique du recrutement de personnel devient centrale, dans un contexte ou il est impossible de savoir si des professeurs pourront venir pendant l’été. Le climat d’incertitude pèse. Nos écoles doivent savoir que nous sommes là pour les soutenir, et elles reçoivent toute l’aide possible de nos Ambassades. 

Il est important également de signaler les difficultés traversées par nos Alliances françaises : ces institutions clés de notre rayonnement local éprouvent les mêmes difficultés de recrutement, et souffrent des règles sanitaires en vigueur : espacement entre les élèves, quand les cours en présentiel sont autorisés…

Aider nos entrepreneurs installés à l’étranger

Le dernier jour, j’ai rejoint le déplacement de Monsieur le Secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne. Nous avons entre autres pu échanger avec la communauté d’affaire de Chine continentale et de Hong Kong. Les entreprises souffrent. Notre rayonnement s’éteint à petit feu. Le soutien à notre économie internationale, nos grandes entreprises, leurs filiales, est primordial. De l’avenir de nos entreprises et de nos entrepreneurs dépend le devenir de notre influence dans le monde. 

L’identification et la protection de nos (EFE), des entrepreneurs français faisant vivre des entreprises de droit local à l’étranger, est essentiel pour la relance de notre pays. C’est d’ailleurs avec cet objectif que j’ai récemment déposé une proposition de loi visant à les identifier. 

La crise les affecte : ces entreprises de tous types, importatrices de produits français, écoles de langues, artisans ou autres, ont toutes besoin du support apporté par la France. Notre « Team France export », nos chambres de commerce à l’International, nos Conseillers du Commerce extérieur de la France, tous me confirment qu’ils sont là pour écouter et apporter toute l’aide possible à notre communauté d’affaire. 

Enfin ce déplacement s’est terminé par une réunion publique commune, afin de pouvoir donner à tous la parole et l’opportunité d’échanger avec le Secrétaire d’Etat et avec moi-même. Je vous rappelle que je suis de toutes façons à votre écoute et toujours disponible pour vous répondre : anne.genetet@assemblee-nationale.fr 

5 1 voter
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
fr_FRFrench
Aller à la barre d’outils