AGIR AVEC ANNE !

Mais comment ?

Cliquez ici
Actualité

Une réforme des retraites nécessaire et juste

18 janvier, 2023

Le Gouvernement a présenté le 10 janvier 2023 son projet pour garantir la pérennité de notre système des retraites, après des cycles de concertation et de consultation, qui ont permis d’améliorer le projet initial.

Le préalable était simple. Notre système de retraites par répartition est un fondement de notre modèle social. Notre objectif est de le préserver, c’est le sens de l’engagement du Président de la République.

Ainsi, le projet présenté par la Première ministre s’articule autour de trois principes : équilibre, justice et progrès. 

Tout savoir sur la réforme 

Pour ma part, je suis convaincue que nous devons mener cette réforme pour garantir les solidarités (générationnelle, sociale…) de notre système de retraites, qui fonde notre modèle social. 
 
Cette réforme est juste, équilibrée et de progrès prenant en considération tous les enjeux des carrières longues ou hachées, métiers pénibles, pensions minimales…
 
 
 

Une réforme financièrement indispensable 

@Challenges, extrait du magazine du 12 janvier 2023

Equilibre

    • L’objectif du Gouvernement est de permettre le retour à l’équilibre en 2030. Pour le faire sans augmenter les cotisations ni diminuer les pensions, il faut travailler un peu plus longtemps.
    • L’âge légal sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de 3 mois par année de naissance. Il sera ainsi fixé à 63 ans et 3 mois en 2027 à la fin du quinquennat, puis atteindra la cible de 64 ans en 2030.
    • Evolution accélérée vers la durée de cotisation prévue par la loi Touraine de 2014 : 43 ans pour bénéficier de sa retraite à taux plein, à partir de 2027. Comme aujourd’hui, les personnes partant à 67 ans bénéficieront d’une retraite à taux plein, même si elles n’ont pas travaillé 43 ans.

 

Justice

    • Notre projet protégera les personnes qui ont commencé à travailler tôt et ont eu des carrières longues (1 personne sur 5 chaque année, soit 170 000 départs), avec un départ anticipé.
    • Notre projet protège les travailleurs handicapés et ceux ayant des difficultés de santé
    • Les personnes en situation d’invalidité ou en inaptitude pourront toujours partir à 62 ans à taux plein (1 personnes sur 6 chaque année, soit 100 000 départs). Ceux ayant subi un accident du travail ou une maladie professionnelle pourront sous conditions partir à la retraite 2 ans avant l’âge légal. Les travailleurs handicapés partiront à compter de 55 ans, comme aujourd’hui.
    • Notre projet porte une révolution de la prévention pour les métiers pénibles : simplification et élargissement du C2P, création d’un fonds d’1 Md€ pour la prévention, suivi médical renforcé. Avec cet ensemble de mesures, 4 départs sur 10 se feront de manière anticipée.
    • Notre projet fermera les régimes spéciaux de retraite, qui ne sont plus justifiés ni adaptés. Cela concernera uniquement les nouveaux salariés (RATP, secteur énergie, CESE, Banque de France).
    • Les salariés actuels des régimes spéciaux seront aussi concernés par le recul de l’âge et l’augmentation des durées de cotisations dans des conditions adaptées à leur statut.
    • Les ajustements des paramètres s’appliqueront à tous les agents publics
    • Les catégories actives pourront partir 5 ou 10 ans avant l’âge légal, avec la même durée de service (17 ans ou 27 ans).
    • Pour les soignants, le Président de la République a souhaité, dans ses vœux du 6 janvier, une refonte de l’organisation du travail avec l’idée d’avoir un débat sur la pénibilité des missions. Un fonds de prévention sera créé à l’assurance-maladie pour accompagner les établissements hospitaliers et médico-sociaux.

 

Progrès

    • Une augmentation de la pension minimale pour atteindre 1 200 € par mois. Un salarié qui a travaillé au SMIC toute sa vie, partira à la retraite avec une pension de 85 % du SMIC net (actuellement près de 1200€, et 100€ de plus qu’aujourd’hui).
    • Revalorisation des pensions minimales pour les personnes ayant travaillé au moins 30 ans : cela concernera aussi près de 2 millions de retraités actuels.
    • Un projet qui corrige aussi les effets des carrières hachées (périodes de congés parentaux prises en compte, situation des aidants aussi).
    • Un projet pour une société du travail qui valorise les seniors.
    • Création d’un index seniors et négociation pour un compte épargne-temps universel (CETU).
    • Facilitation de la retraite progressive pour pouvoir aménager sa fin de carrière.
    • Le cumul emploi-retraite, qui bénéficie à 500 000 retraités, sera rendu créateur de droits supplémentaires à la retraite (contrairement à aujourd’hui).
1 2 votes
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Vous avez une minute ? Aidez-moi à vous aider !

Mobilisez-vous à mes côtés pour faire avancer à l’Assemblée nationale les sujets, les propositions qui vous tiennent à cœur. Peu importe votre disponibilité ou votre degré de motivation, vous trouverez une action pour m’aider.

1 minute

S'inscrire à ma newsletter

S’inscrire à ma
newsletter

2 minutes

Partager mon actualité sur les réseaux sociaux

Partager mon
actualité sur les
réseaux sociaux

10 minutes

Me faire part de votre idée ou de votre proposition pour les Français à l’étranger

Me faire part de votre idée ou
de votre proposition pour les
Français à l’étranger

Selon vos disponibilités ou vos envies

Me rejoindre comme volontaire

Me rejoindre comme
volontaire

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
fr_FRFrench