SOCIAL

Les Français de l’étranger sont des citoyens à part entière !

J’ai été choquée de voir ce weekend les députés « Les Républicains » proposer un amendement visant à supprimer les députés des Français à l’étranger, argumentant ainsi leur demande:

Il faut remarquer que nos compatriotes établis à l’étranger ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les autres Français. Dans une large mesure leur quotidien dépend des législations adoptées dans leurs pays de résidence. Il semble donc incohérent que ces Français puissent élire un député qui représente ensuite la Nation tout entière et qui pourra faire voter des obligations que ses électeurs n’auront pas à respecter. Une telle possibilité semble hautement inéquitable.

Cette démarche me paraît méprisante à deux égards:

  • Tout d’abord méprisante à l’égard des débats parlementaires puisque cet amendement a été déposé dans le cadre d’un projet de loi traitant de la transition écologique en France. On voit bien à la fois le peu de considération portée à la question écologique, et la détermination de ces députés LR à vouloir faire passer cette mesure coûte que coûte. 
  • Mais aussi méprisante pour les trois millions de Français vivant à l’étranger, qui selon cette proposition ne font pas partie à part entière de la Nation française. Méprisant pour leur votes et leurs représentants, dont beaucoup sont d’ailleurs proches du parti Les Républicains, élus au Sénat ou élus locaux sous l’étiquette UFE.

De l’autre côté du spectre politique et sur un autre sujet, la France Insoumise avait elle aussi montré une certaine méconnaissance de la réalité des Français à l’étranger, en s’accrochant à l’idée d’un impôt universel, calculé selon la nationalité, plutôt que selon le pays de résidence ou de provenance des revenus. Une proposition démagogique, aussi inapplicable qu’inacceptable.

A la tentation populiste de désigner les Français ayant fait le choix de vivre à l’international comme des pestiférés s’ajoute selon moi une profonde méconnaissance de nos communautés : une réalité complexe et protéiforme bien loin des clichés qui voudraient que nous soyons soit tous des expatriés aux salaires mirobolants, soit des exilés fiscaux soit des binationaux n’ayant plus de liens avec la France.

Les députés sont des élus de la Nation, et n’en déplaise aux Républicains, la Nation se définit par la nationalité, non pas par le lieu où l’on habite. 

Enfin, il ne faut pas oublier que beaucoup de Français à l’étranger paient des impôts en France, épargnent ou investissent en France. Beaucoup d’entrepreneurs français à l’étranger créent des débouchés pour les produits et services français. D’autres travaillent dans la culture, dans le sport, l’éducation, la recherche autant de vecteurs qui renforcement le rayonnement et l’influence de notre pays dans le monde. On ne dira jamais assez que les Français à l’étranger sont des atouts considérables et sous exploités par la France. 

Je le répète et continuerai à le répéter tant qu’il le faudra: les Français à l’étranger sont des Français à part entière. Je m’opposerai à toute tentative de gauche comme de droite visant à les stigmatiser et à les priver de leurs citoyennetés. 

3.7 11 votes
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
2 Comments
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ROBERT DOMINIQUE
ROBERT DOMINIQUE
23 jours il y a

Bonjour,
bien rédigé et correct,
Dominique

Maurice Nhan
Maurice Nhan
23 jours il y a

Je me souviendrai de cette manœuvre du parti “Les Républicains” (quelle injure à ce beau mot de Républicain!) lors de toutes les prochaines élections.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
en_USEnglish
Skip to toolbar