AGIR AVEC ANNE !

Mais comment ?

Cliquez ici
A l'Assemblée / Actualité du Gouvernement et du Parlement

Des avancées pour nos établissements d’enseignement français à l’étranger

22 February, 2022

Notre réseau d’enseignement français à l’étranger est un formidable vecteur d’influence et de rayonnement pour la France.  Présents dans 138 pays, 552 établissements homologués scolarisent près de 380 000 élèves. Nous avons un réseau unique qui porte la francophonie, nos valeurs, notre culture, et notre savoir-faire éducatif partout dans le monde.  Notamment auprès des deux tiers d’élèves étrangers qui deviendront par la suite de véritables ambassadeurs de notre pays.  

Un réseau fortement soutenu par l’Etat 

En premier lieu, je voudrais souligner à quel point l’Etat est un soutien financier crucial pour le réseau. Depuis 2020, la subvention de l’AEFE a été augmentée de 25 millions d’euros. Une enveloppe a été ouverte l’année suivante pour financer le plan de sécurisation des établissements, à hauteur de 9 millions d’euros.

Puis en 2022, la subvention pour charges de service public de l’AEFE a atteint 417 millions d’euros, sans compter le montant alloué aux bourses et aides à la scolarité, qui revêtent une importance majeure pour les Français établis à l’étranger. Enfin, pour faire face à la crise sanitaire liée à la pandémie, un plan d’aide massif de 150 millions d’euros a été voté en urgence en 2020 pour aider le réseau. Ces aides – et c’est là un point fondamental – ont été conçues pour répondre aux besoins des familles françaises, comme étrangères, et de tous les établissements du réseau, quel que soit leur statut : établissements en gestion directe, établissements conventionnés et établissements partenaires.

Une loi pour améliorer la gouvernance et la formation des enseignants 

Les ressources financières ne faisant pas tout, l’élaboration d’une proposition de loi a été nécessaire pour pouvoir donner à l’AEFE les moyens de jouer son rôle de colonne vertébrale du réseau d’enseignement français à l’étranger, dont elle doit plus que jamais accompagner le développement.

Ce texte est le fruit d’un très important travail d’analyse et de concertation effectué par l’auteure de la proposition de loi, la sénatrice et ancienne députée Samantha Cazebonne, qui avait remis début 2019 au Gouvernement un rapport d’envergure sur l’avenir de l’enseignement français de l’étranger.

Le texte qui avait été déposé officiellement le 30 novembre 2021, a été examiné en séance publique au Sénat le 27 janvier dernier dans le cadre d’une procédure accélérée demandée par le gouvernement. Il a été adopté à l’unanimité, avec la seule abstention du groupe écologiste.

Pour la présentation à l’Assemblée nationale, j’ai été nommée rapporteur de la Proposition de Loi visant à faire évoluer la gouvernance de l’AEFE et à créer les instituts régionaux de formation. Celle-ci a été votée à l’unanimité en séance publique le mercredi 16 février 2022. 

Le dossier législatif 

Mon intervention à l’Assemblée nationale 

 

 

Parmi les évolutions prises en compte par le texte, figure tout d’abord la place croissante des familles puisqu’elles financent le fonctionnement du réseau à hauteur de 81 %. Pour répondre à cette évolution, la proposition de loi porte de deux à quatre le nombre de représentants de fédérations de parents d’élèves au conseil d’administration de l’Agence. Et pour refléter la richesse de l’écosystème qui s’est progressivement mise en place autour du réseau d’enseignement français à l’étranger les anciens élèves ainsi que les associations de français langue maternelle (FLAM) seront également représentés au sein du futur conseil d’administration.

D’autre part, la proposition de loi vise également à étendre les missions de l’AEFE, notamment en actant sa contribution à la formation du personnel, au nom d’une offre éducative de qualité, en prévoyant ainsi une base juridique pour la création d’instituts régionaux de formation. Ces Instituts régionaux de formation permettront la formation des personnels et futurs personnels de nos établissements français à l’étranger dans leur zone géographique régionale. 

Ce texte est une belle réussite pour apporter plus de démocratie et une meilleure prise en compte du rôle des parents d’élèves au sein de l’AEFE. 

J’en profite pour remercier tous les acteurs de la circonscription qui font vivre notre réseau et participent au rayonnement de la France partout dans le monde : les enseignants, les élèves de nos établissement Français de l’étranger, leurs parents, les personnels des écoles, l’AEFE, les associations, les Conseillers des Français de l’étranger ainsi bien sûr que nos postes diplomatiques et consulaires.

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article

Partager cette publication :

Commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Vous avez une minute ? Aidez-moi à vous aider !

Mobilisez-vous à mes côtés pour faire avancer à l’Assemblée nationale les sujets, les propositions qui vous tiennent à cœur. Peu importe votre disponibilité ou votre degré de motivation, vous trouverez une action pour m’aider.

1 minute

S'inscrire à ma newsletter

S’inscrire à ma
newsletter

2 minutes

Partager mon actualité sur les réseaux sociaux

Partager mon
actualité sur les
réseaux sociaux

10 minutes

Me faire part de votre idée ou de votre proposition pour les Français à l’étranger

Me faire part de votre idée ou
de votre proposition pour les
Français à l’étranger

Selon vos disponibilités ou vos envies

Me rejoindre comme volontaire

Me rejoindre comme
volontaire

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
en_USEnglish